Oh My God That's Funky Shit !

On dit pas niques ta mère, mais pénetres ta maman

jeudi 11 septembre 2008

Plus rien à dire

après quasiment 1 mois de vacances et d'abstinence totale d'internenette, me voici voici comme un con à plus savoir quoi écrire.
J'ai relu des vielles notes pour reprendre le fil, mais cela m'a juste conforté dans l'idée que je ne savais vraiment pas écrire, et surtout fait prendre conscience que mes meilleurs histoires étaient quasiment incompréhensible.

Pourtant l'affluence nouvelle de mon bleug (10 personnes au lien de 2, c'est tout de même de l'audimat multiplié par 5 !!!), m'a donné une motivation pour écrire plus régulièrement. Je m'étais dit que c'était l'occasion révé de conquérir de nouvelles part de marché, j'ai même failli remmettre en cause mes vacances pour m'attacher à actualiser ce bleug de mes pensées déroutantes et … le truc là, j'ai oublié le mot… impertinentes?
Mais après avoir passé une journée pied nu, internet m'a tout de suite semblé très très obsolète. Et alors après avoir passé trois jours sans me laver, sans changé de slip, le teint doré, les pieds noirs et cornés avec pour seul objectif de passer du bon temps et de bien manger, j'en suis même venu à repenser la nécéssité de cette grande connerie que sont internet, le telephone portable et le travail.
Mais ce vous méprennez pas, mes longues vacances dans le sud je les ai pas passées à cuire sur la plage, jouer au volley et onduler mon petit corps gras au rytme de la salsa en sirotant des caïpirinia ou autre coctails à la mords l'gland.
J'ai occupé mon temps à passer du temps avec les gens que j'aime. Pas de grande sorties, ni grand projets, juste du glandage dans les règles de l'art : lecture, bouffe, bon vin, blabla, petit plouf à la plage ou à la rivière, construction d'une cabanne…
Avec pour seule règle de ne pas se presser et se reposer quand on est fatigué.

J'en ai eu plein des idées géniales à mettre sur ce bleug (je veux dire j'en ai entendu plein!), mais bon la mémoire c'est pas un truc qui s'amélliore tout seul.
J'ai plein de petits films à monter (faut juste que je comprenne comment enregistrer), plein de projets de films, des gens à voir, de balades à faire, des envies de photos. J'ai envie aussi de faire décoller mon bleug, mais j'ai rien à dire. Rien à raconter.
Internet m'ennuies. J'ai la femme.
La grosse flemme.

d'ailleurs j'ai la flemme de me relire, avec pour les fautes, mots oublié et autres incompréhension, vous avez qu'à me sliffler.

Pour les insultes, c'est pareil.

Posté par kiff_ta_race à 01:51 PM - Rien à écrire - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    \o/ Whééééé !

    l'est de retour avec plein de truc à ne pas dire !

    frotte le pied, il reste du noir sous l'ongle.
    et j'ai pas mal hâte de voir quelles conneries tu fais. 'pi au pire tu me dis ce que tu veux faire et je ferai à ta place. je veux bien voler les idées stupide, je trouve ça hyper ...

    merde j'ai oublié le mot et je l'emmerde de toute façon.

    Posté par Cha Cha Twist, jeudi 11 septembre 2008 à 02:27 PM
  • ben en v'la du bel article bien substantiel.
    Tu tiens le bon bout, continues a t laver les pieds au cambouis ...

    Posté par kikikentucky, jeudi 11 septembre 2008 à 03:24 PM
  • ouais mais putain le logiciel de montage pour comprendre comment ça marche, c'est comme lire un dictionnaire…

    c'est pas con de se faire voler les idées qu'on a la flemme de faire. Si jamais j'arrive à reconnecter quelques neurones dans le bon sens, je t'en ferai part.

    hyper… easy?

    Posté par Kiff ta race, jeudi 11 septembre 2008 à 03:30 PM
  • non sans dec, un bon article autour du manque d'inspiration, ca pourrait meme faire une categorie "rien a ecrire"
    moi j'aime bien, je regrette souvent d'etre attache a un fil directeur, je m'demande si je vais pas faire un second blog histoire de partir dans le portanawak non thematique

    Posté par kikikentucky, jeudi 11 septembre 2008 à 04:18 PM
  • bonne idée ça coco !!
    je la fais sur le champs la catégorie "rien à ecrire"
    et si on te demande, tu diras que c'est moi qu'ai eu l'idée

    Posté par Kiff ta race, jeudi 11 septembre 2008 à 05:56 PM
  • no problemo

    Posté par kikikentucky, jeudi 11 septembre 2008 à 06:17 PM
  • ouais, j'aurais pas dit "easy" mais "facile" parce que je suis pas bilingue.

    mais "facile" même si ça se rapproche c'est pas ce que je voulais dire.

    ah et une rubrique "c'est pas ce que je voulais dire", ça pourrait être sympa aussi non ?

    merde, je crois qu'il pleut dans mon bureau.

    Posté par Cha Cha Twist, jeudi 11 septembre 2008 à 06:28 PM
  • fait gaffe faut trop me chauffer avec les rubriques !
    dans mon ancien bleug j'en avais 36, alors après faudra se plaindre que c'est le bordel.

    easy ça veut dire facile certes (t'as vu je suis bilingue!) mais c'est comme les gens qui disent “c'est fine” ou “j'ai badder“ il y a le coté ridicule qui prend une place plus importance que le sens.

    Be, moi il a plu pile quand j'etais dehors avec une baguette sous le bras, des bouquins et des photos dans un micro pochon. En tong bien sûr.
    Le top.
    D'ailleurs ça m'a donné une idée de notes, dans le titre serait ou sera "l'abruti qui coure sous la pluie”
    Une sorte de thèse pour comprendre à croit-il échapper l'abruti qui coure sous la pluie ?

    Posté par Kiff ta race, jeudi 11 septembre 2008 à 07:52 PM
  • y a pas plus adéquat que les tongs sous la pluie.
    les docs ou les basquettes, ça fini un peu lourd pour une course svelte.

    t'as oublié la glissade en cours de course sur le trottoir trop gras (et l'étalage par le côté droit, la baguette molle encastrée dans le bouquin). ça manque, si si.

    Posté par Cha Cha Twist, jeudi 11 septembre 2008 à 08:09 PM
  • ah oui c'est beau ça
    mais le truc, c'est que l'abruti qui courait sous la pluie, ce n'était pas moi…
    Quand je coure sous la pluie c'est plutot tout nu en sautillant (pas facile à paris).
    Quand il se mets à pleuvoir je continu à marcher normalement.
    en essayant de pas mouiller mon pain, avec les tongs qui font pouich pouich.
    Ou sinon un peu saoul en s'étalant tête la première dans la première flaque de boue.

    Posté par Kiff ta race, jeudi 11 septembre 2008 à 09:09 PM
  • ah ah ah !
    ah ouais la boue...
    et les déchets de raisin aussi pendant les vendanges.

    ah ah ah !
    ah ouais la ballade à moitié à poil sous l'orage dans l'égout qui déborde...

    Posté par Cha Cha Twist, jeudi 11 septembre 2008 à 10:16 PM
  • ouais la boue… tu peux rire
    un petit chemin très mal éclairé par une lune voilé.
    une grosse flaque bien creusé, un pied posé pile là où ça glisse bien.
    L'alcool a fait le reste, de la boue jusque dans les oreilles!

    Posté par Kiff ta race, jeudi 11 septembre 2008 à 10:55 PM

Poster un commentaire